คาสิโนลาว มุกดาหาร_ถ่ายทอดสดฟุตบอล_เทคนิคการเล่นเกมยิงปลา

Masoumeh Rahmatizadeh

  • Dirigée par Simon Lapierre
  • Thème: L’identification des stratégies adoptées par des mères et leurs adolescentes de pays des Moyen-Orient en contexte migratoire exposées à la violence conjugale dans leurs relations intimes.
  • Objectifs spécifiques: La connaissance sur la réalité de la violence conjugale vécue par les femmes immigrantes des pays du Moyen-Orient.
  • Aper?u de la problématique: 

    Les recherches montrent que les femmes immigrantes, comme les femmes autochtones (et par conséquent leurs enfants) sont plus vulnérables face à la violence conjugale (Lessard et al. 2015). Ces résultats sont expliqués par le fait que la violence conjugale est un phénomène qui est influencé par les facteurs culturels et les valeurs socio-personnelles. Les valeurs et les normes patriarcales des pays du Moyen-Orient s’enracinent dans tous les membres de cette société (et tous les niveaux des relations), donc toute résistance à cette violence serait considérée comme une transgression des normes et de la tradition sociale. Cela provoquerait des réactions sociales comme des réprimandes et des accusations injustes, mais aussi des sanctions sociales, qui aboutiraient à un sentiment culpabilité (Nasr, 2009).  De plus, dans une telle structure, la violence faite aux femmes a une forme essentiellement cachée et elle est devenue légitime comme faisant partie de la réalité de leurs vies, non seulement par les hommes qui l’exercent, mais aussi par les femmes qui la subissent (Rezaeian, 2010; Beitin, 2014; Nasr, 2009). Ces facteurs culturels et ces valeurs, en plus du processus d’immigration dont la nature est extrêmement stressante (la question de la langue, le manque d’accessibilité aux ressources financières et à un réseau de soutien), ont des influences indéniables sur les couples et les familles, donnant lieu à une double victimisation pour ces femmes victimes de violence conjugale (Lorenz et Fluehmann, 2014). Néanmoins, les résultats des recherches quantitatives montrent que la violence conjugale a pris de l’ampleur à travers le monde (Debauche & Hamel, 2013). De ce fait, la violence conjugale parmi les immigrantes est devenue problématique dans divers aspects. Cependant, les recherches réalisées sur la violence faite aux femmes en Amérique du Nord et au Canada ont été menées de fa?on générale sur les immigrantes de différents pays (Wong et al. 2013 ; Pitts, 2014) et il y a très peu de recherches portant précisément sur les femmes musulmanes (Couture-Carron, 2015 ; Taibi, 2013).
    Par conséquent, ma thèse porte sur l’étude des stratégies adoptées par les femmes immigrantes des pays du Moyen-Orient (surtout les femmes iraniennes) victimes de la violence conjugale et l’influence de cette violence sur leurs adolescentes dans leurs relations intimes.

  • Méthodologie envisagée: entretien semi-directif

Masoumeh Rahmatizadeh

Masoumeh Rahmatizadeh
étudiante au doctorat
école de service social
Université d'Ottawa
เล่นเกมฟรี