นักพนัน ภาษาอังกฤษ_ผลบอลเกาหลี เนชั่นแนลลีก_ทดลองเล่นคาสิโนออนไลน์ ฟรี

Adela?de Tanguy

Dirigée par Marie-Marthe Cousineau

Boursière Trajetvi

  • Thème: Le lien maternel à l’épreuve de la victimisation : impact des perceptions et représentations du r?le de mère des femmes victimes de violence conjugale sur leur lien à l’enfant
  • Objectif général: Rendre compte de l’influence de la maternité sur les trajectoires de violence conjugale dans une perspective d’empowerment des femmes victimes.
  • Objectifs spécifiques:
    • Cerner les perceptions et représentations du r?le de mère des femmes mères victimes, en regard des construits sociaux;
    • étudier la maternité comme un tournant dans une trajectoire de victimisation;
    • Préciser le lien mère-enfant dans le processus de dévictimisation;
    • Contribuer à l’amélioration des pratiques d’intervention, en proposant un nouveau modèle d’intervention.
  • Un aper?u de la problématique: Force est de constater que le sujet de la maternité en criminologie a essentiellement été traité sous le prisme de la criminalité des femmes. Toutefois, les experts de la communauté scientifique ont délaissé, en grande partie du moins, l’étude de la maternité prise sous l’angle de la victimisation des femmes. Par ailleurs, le lien entre maternité et violence conjugale ne fait pas exception à ce manque. Certes, l’étude de la violence conjugale a produit un foisonnement de connaissances non négligeable. Les recherches soulignent combien le processus de dévictimisation des femmes violentées est long et fastidieux, et les enfants, victimes directes ou indirectes des violences domestiques, ont également fait l’objet de nombreuses recherches en la matière. Cependant, le lien entre ces protagonistes, et l’influence mutuelle qu’ils peuvent se porter n’ont fait l’objet que de peu, si ce n’est aucune, recherches véritablement poussées. C’est à la croisée de ces différents acquis scientifiques que se porte mon intérêt. Pour beaucoup, la grossesse ou la présence d’enfant(s) au sein du milieu domestique violent constituent un facteur aggravant. La menace dirigée envers l’enfant tend à assurer une meilleure emprise de l’homme violent sur la femme victime, contribue à la paralyser dans ses démarches pour se sortir de la situation dangereuse, etc. Toutefois, nous faisons l’hypothèse que le procédé inverse pourrait être tout à fait envisageable. La maternité étudiée dans d’autres types de trajectoires (toxicomanie par exemple) a montré que cette variable pouvait agir comme facteur positif de changement. Il est alors légitime de penser qu’en matière de violence conjugale, l’enfant pourrait également agir comme un vecteur de changement. C’est donc l’influence de la maternité sur les trajectoires de violences conjugales dans une perspective d’empowerment des femmes victimes que je me propose de tester à travers cette étude.
  • La méthodologie envisagée: Une méthodologie qualitative sera privilégiée. Il est prévu de conduire des entrevues de type semi-directif auprès d’une quinzaine de femmes mères, victimes de violence conjugale, prises en charge en maison d’hébergement ou en maison de deuxième étape, avec leur(s) enfant(s). Il s’agira de recueillir le point de vue de ces femmes, tant sur leur expérience de victime de violence que sur leur expérience de mère.
  • Les retombées attendues: Le but de cette étude est, tout d’abord, d’améliorer les connaissances sur le lien mère – enfant en contexte de violence conjugale. En outre, par la meilleure compréhension de la dynamique de ce lien et de l’influence qu’il peut avoir sur les situations de violence, nous pourrions arriver à améliorer les pratiques d’intervention, en intégrant l’enfant à part entière dans le processus de dévictimisation de la mère-victime.

Consulter le mémoire d'Adela?de intititulé "Le lien maternel à l'épreuve de la victimisation : impact des perceptions du r?le de mère des femmes victimes de violence conjugale sur leur lien à l’enfant". 

Adela?de Tanguy

étudiante à la ma?trise avec mémoire
Université de Montréal
เล่นเกมฟรี